“Crise de foie dans la nuque”

  • by
crise de foie dans la nuque

Y croire c’est donc le bonheur.
En se l’accordant dans l’instant.
J’y suis. J’y suis, là!
Tu le sens aussi dans ton temps toi, là?
Au même moment que moi en plus!
Non, ce n’est pas incohérent, c’est ma dernière page.
Et la musique s’emballe tellement !
Tu sens la consécration là?
Et je viens de me créer une interlude de dingue !
J’ai carrément envie de te la raconter.
Tu crois réellement que c’était un hasard ?
Même “s’il n’y en n’a pas”, je viens de déchiffrer une partie de l’histoire du banc.
Qui était un hasard plus complexe.
Drogue auditive.
Je prends feu !
Littéralement !
J’ai menti !
Ce n’était pas ma dernière page.
Et ce qui est parfait, c’est que ça n’a pas d’importance.
Cette seule note et la voix.
Maintenant on me dit que je chante.
Je crois une onde.
Les temps du son.
Interférence dauphin.

Dennis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *